• yan.rolin@mon-ideal.com

Contraction statique/isométrique

Contraction statique/isométrique

 

A l’inverse de la phase positive et négative d’un mouvement, le régime de contraction statique, aussi appelé isométrique, s’effectue sans aucun mouvement.

Il s’agit cependant bel et bien d’une contraction musculaire, car le muscle se contracte ici pour immobiliser la charge que vous utilisez. Dès lors que vous empêchez un poids de tomber au sol, vous luttez contre la gravité terrestre et vos muscles sont sollicités. Il en est de même lorsque vous arrêtez un mouvement en cours.

Exemples

Par exemple, si vous faites du développé incliné et que vous bloquez la barre, vous passez en isométrique.

Il en est de même pour les exercices de gainage statique, qui est certainement le meilleur exemple. Ces exercices ont en effet pour but de maintenir sa position (le corps bien droit), ce qui est la définition même de la contraction statique (ou isométrique)

On peut aussi mentionner la chaise Killy, qui consiste à tenir contre un mur en position “assise”, mais sans vraie chaise, simplement à la force de ses cuisses et de ses fessiers.

Le mot de la fin

Cette façon de travailler les muscles est très utile pour la force, notamment. Cependant, elle n’est intéressante que si on utilise également les autres régimes de contraction afin que le travail soit complet.

 

Yan