• yan.rolin@mon-ideal.com

Pourquoi il ne faut PAS perdre vite du poids

Pourquoi il ne faut PAS perdre vite du poids

 

Lorsqu’on se décide à changer et que l’on prend de bonnes résolutions, notre motivation est généralement exacerbée.

On s’imagine donc déjà avec son nouveau corps. Cela est très bien, car s’imaginer intérieurement au jour de sa réussite permet de se motiver et de conditionner positivement son cerveau.

S’imaginer avec son corps idéal étant plaisant, on a donc généralement envie d’arriver au but le plus rapidement possible.

Cependant, comme dans beaucoup de domaines, brûler les étapes n’est pas une bonne idée.

Nous allons donc faire le tour des raisons pour lesquelles il est largement préférable de perdre du poids lentement.

 

Pour ne pas faire le yoyo

Retenez bien ceci : ce n’est pas en quelque semaines que l’on peut rattraper complètement plusieurs années d’excès alimentaires ou de sédentarité. Ce qu’il faut, c’est retrouver de bonnes habitudes, que ce soit au niveau de sa façon de manger ou de bouger au quotidien.

De plus, si vous perdez du poids trop rapidement, vous risquez fort de reprendre les bourrelets que vous avez eu tant de mal à perdre.

Cela s’explique par deux choses :

_Tout d’abord, si vous voulez des résultats immédiats c’est que vous n’avez pas encore saisit le fait que c’est le changement d’habitudes qui compte et vous risquez donc de reprendre votre style de vie passé dès les résultats acquis.

_Ensuite, vous allez faire effondrer votre métabolisme de base.

Pour faire court, l’organisme procède en permanence à un très grand nombre de réactions bio-chimiques afin d’assurer le bon fonctionnement de ses fonctions vitales.

Tout cela nécessite de l’énergie. Cela signifie que votre corps consomme de l’énergie même lorsque vous ne faite rien. En effet, il faut bien que le cœur batte, que la fonction respiratoire soit active, etc. L’ensemble de ces réactions chimiques font parties de ce que l’on appel le métabolisme de base.

Et c’est la qu’on en arrive à notre sujet, car plus votre masse musculaire est importante, plus votre métabolisme de base (et donc vos dépenses énergétiques au cours de la journée) sera élevé.

En effet, le muscle consomme de l’énergie. Il s’agit de tissu vivant et sa subsistance exige cette énergie.

Or, si vous perdez du poids très rapidement, vous perdrez certes du gras, mais aussi beaucoup de muscle.

Le corps “sachant” que le muscle est un gros consommateur d’énergie, il va puiser dans ses propres protéines musculaires afin de faire baisser les besoins énergétiques du corps. Et une fois que vous aurez perdu du muscle, vous aurez donc mécaniquement perdu la capacité à perdre du poids.

La solution

Une perte de poids plus lente permet des résultats beaucoup pus durables puisque la masse musculaire sera beaucoup mieux préservée. 

Et dites vous bien que le poids n’est qu’un indicateur. Il ne faut pas faire une fixation sur ce chiffre. On ne cherche pas à battre un record, mais à perdre du gras, pas du muscle.

Diminuez donc progressivement la quantité de Kcals que vous consommez (300 Kcal pour commencer). Maintenez un apport en protéines suffisant (2g/kg de poids de corps/jour) et faites de la musculation. Cette activité “forcera” l’organisme à maintenir sa masse musculaire et donc sa capacité à perdre de la masse grasse.

Il convient de perdre jusqu’à 1 kg/semaine. Pesez vous 1 fois par semaine seulement, à la même heure et à jeûn. Si vous perdez plus ou moins, ajustez votre apport calorique.

 

Soyez donc patient et persévérant. Changez vos habitudes. C’est comme cela que vous atteindrez un objectif durable ; et c’est ça qui compte.

 

 

 

 

Yan