• yan.rolin@mon-ideal.com

Comment (apprendre à) être patient ?

Comment (apprendre à) être patient ?

 

C’est un problème auquel on se heurte fréquemment.
Quand on a très envie de quelque chose, on se voit parfois déjà arrivé et on ne se rend pas toujours compte du temps que cela peut prendre pour y parvenir. On peut alors faire preuve d’impatience et être déçu de ne pas atteindre son but aussi vite qu’on l’aurait espéré. Parfois même, on peut abandonner à cause du découragement que cela peut occasionner.
Cela est fort dommage ! Voici donc quelques pistes pour vous aider à faire preuve de plus de patience :

Penser à son but en acceptant les contraintes

Se visualiser en train d’accomplir son objectif n’est pas une mauvaise chose. Au contraire, cela permet de se motiver et de se convaincre que l’on peut y arriver ! C’est même quelque chose que je vous ai conseillé dans un de mes articles que vous pouvez retrouver ici : https://mon-ideal.com/auto-discipline/
Cependant, il ne faut pas que cela vous décourage en vous faisant trop penser à la quantité d’efforts nécessaires. Vous devez utiliser cette visualisation comme quelque chose de positif.
Sachez que les efforts seront indispensables, mais que chacun d’entre eux aura un impact sur votre réussite. Tout est une question de vision des choses. Voyez donc chaque contrainte comme quelque chose d’utile. C’est, en effet, à travers les épreuves que l’on avance.
Savourez-donc chacun des pas menant au succès.

La technique “du virage”

Imaginez : vous devez courir dehors, et vous vous devez parcourir 10 kms. Si vous avez face à vous une très grande ligne droite de 10 kms de long, qu’allez vous ressentir ?
Imaginez encore : vous devez toujours faire 10 kms, mais dans des chemins différents, en prenant des virages et en profitant d’un paysage varié.
Ne pensez-vous pas que le second cas serait beaucoup plus agréable ?
Pourtant, vous aurez parcouru la même distance, mais en ayant vu les choses différemment.
Je vous laisse méditer là-dessus…

Ne pas confondre vitesse et précipitation

Mieux vaut faire les choses lentement mais surement que de brûler les étapes et tout faire n’importe comment. Ce n’est pas pour rien si l’expression “ne pas confondre vitesse et précipitation” est si connue.
Le fait de savoir cela vous fera gagner en patience, car en comprenant pourquoi la patience est une vertu, vous pourrez plus aisément la mettre en pratique.

Mesurez vos progrès

Dans un contexte sportif avec pour objectif soit une prise de muscle, soit une perte de poids, je vous conseil de vous prendre en photo et de vous pesez régulièrement (une fois par semaine). Cela vous permettra de voir que vous avez progressé, et le sentiment de satisfaction vous fera lutter contre l’impatience d’une manière assez radicale. Apprenez à vous réjouir du moindre petit progrès.

Servez-vous de l’expérience des autres

En écoutant le témoignage des autres, vous verrez que ceux qui sont arrivés à atteindre leur but ont été les plus patients. Cela est une belle démonstration. Vous pourrez ainsi prendre exemple ; cela vous aidera.
N’oubliez pas que Rome ne s’est pas faite en un jour…

 

 

Yan