• yan.rolin@mon-ideal.com

Développé incliné

Développé incliné

Le développé incliné est un exercice de base (poly-articulaire) très pratiqué.

Tout comme le développé couché, il travail prioritairement les pectoraux, mais aussi les triceps, le faisceau antérieur des deltoïdes, mais aussi, plus étonnamment et de manière secondaire, le grand dorsal, le grand rond, le chef court du biceps et les trapèzes.

Pour faire simple, il s’agit surtout ici d’un exercice pour les pectoraux. Cependant, à l’inverse du développé couché, l’accent sera mis sur le faisceaux claviculaire, c’est à dire le haut des “pecs”.

Sachez tout de même que tous les faisceaux des pectoraux seront sollicités à différents degrés.

C’est généralement un exercice que l’on effectue juste après le développé couché mais qui peut tout à fait être réalisé avant. Mais, n’oubliez pas, comme tous les exercices de base, il ne doivent pas être fait en fin de séance car vous avez besoin d’avoir des muscles enforme pour affronter la fonte !

Attention, à cause de leur morphologie, certaines personnes travailleront beaucoup plus leurs épaules et ne travailleront que très mal leur pectoraux avec le développé incliné. Pour cibler les pectoraux, elles devront alors se concentrer sur d’autres exercices.

Réalisation

Derrière un cadre (pour poser la barre), placez-vous sur un ban incliné à 45° ou à 30°.

Les fesses et le dos plaqués contre le banc, et les pieds au sol, saisissez la barre qui est au dessus de vous avec les mains en pronation.

Inspirez lorsque vous descendez la barre jusqu’à la poitrine puis remonter la barre en expirant.

Exception : Si vous possédez des bras longs, il n’est pas nécessaire de descendre la barre jusqu’à ce qu’elle touche la poitrine, car vous risqueriez d’étirer trop fortement vos pectoraux.

Variante

Il est possible d’utiliser des haltères à la place de la barre. Cela fera entrer en jeu des muscles stabilisateurs et vous aurez plus de mobilité dans vous mouvement et pourrez augmenter le recrutement de vos pectoraux en jouant sur l’intensité de l’étirement.

Sécurité

Si vous utilisé des poids assez lourds, demandez toujours à quelqu’un (que ce soit un coach ou un autre adhérent) de vous assurer afin de vous aider au cas où vous seriez en difficulté. Il serait dommage d’être écrasé par la barre…

Conclusion

Cet exercice fait, selon moi, partie des incontournables. Il est d’une grande efficacité et, si vous en lassez, vous pouvez utiliser la variante aux haltères et vous aurez l’impression de vraiment changer d’exercice.

 

A vous de jouer !

Yan