• yan.rolin@mon-ideal.com

Archive mensuelle janvier 2019

Cours collectifs : Comment s’y retrouver ?

Si vous êtes allé dans une salle de sport proposant des cours collectifs de fitness, vous avez sans doute vu un emploi du temps avec la liste des différents cours proposés durant la semaine au sein de l’établissement. 

Malheureusement, cela est un beau charabia pour tous ceux qui ne connaissent pas le milieu. Ce sont presque toujours des acronymes ou des mots en anglais, et il s’agit de concepts peu connus hors des salles.

C’est pour cela que je vous propose un petit dictionnaire des cours collectifs :

Step :

Step. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

C’est sans doute l’un des cours les plus connus et les plus dispensés.

“Step”, est un mot anglais qui signifie “étape”, mais aussi “pas” et “marche” (au sens “marche des escaliers”). C’est dans ce sens là qui faut comprendre le mot ici.

On utilise donc une marche qui est posée au sol et sur laquelle on va monter à de nombreuses reprises en effectuant des mouvements de bras et de jambes de manière chorégraphiée. Au niveau musculaire, on va surtout faire travailler les cuisses et les fessiers, du fait des montées successives sur les steps, mais aussi d’autres muscles comme les triceps, lorsque l’on fait des pompes sur cette marche. On travail également le coeur assez intensément car les cours sont en général très rythmés.

Le step est donc très bons pour la forme générale.

Il faut un temps d’adaptation, car il faut apprendre à coordonner ses mouvements, ce qui n’est pas forcément évident.

On voit généralement une grande majorité de femmes dans ces cours, mais les hommes ne doivent pas hésiter à s’y rendre car l’activité est adaptée à tous.

Une séance de ce type dure entre 30 et 45 minutes environ.

LIA

LIA . Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation

Cet acronyme veut dire “Low Impact Aerobic” ce qui signifie qu’il s’agit d’un entrainement à intensité modérée mais travaillant tout de même l’endurance et la filière aérobie.

On réalise des mouvements à rythme plus modéré que dans d’autres cours, mais pas lent pour autant, et le travail est bien là !

Cette fois-ci, il n’y a pas de marche.

Il y a des bénéfices au niveau musculaire, surtout pour le bas du corps (mais pas seulement) et au niveau cardio-vasculaire.

Comme pour le step, les mouvements forment une chorégraphie plus ou moins élaborée en fonction du niveau et il faut s’habituer aux différents mouvements récurrents.

Pour les débutants, l’idéal est de se mettre au fond de la salle en essayant de suivre les autres. Ne vous découragez surtout pas si vous vous sentez perdu au début : c’est tout à fait normal.

La durée est sensiblement la même que celle des cours de steps : 30 minutes et plus.

H.I.A

H.I.A. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Cette fois-ci, cela veut dire “High Impact Aerobic. Cela ressemble au L.I.A, mais en beaucoup plus intense. Le rythme est plus soutenu, et le but est de dépenser un maximum de calories en un minimum de temps.

Il vaut mieux être déjà sportif pour participer à ce cours, car le cœur travail beaucoup.

Le H.I.A est une arme fatale contre la graisse !

Le FAC

FAC. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Rien à voir avec des cours universitaires, “FAC” veut dire : “Fesses, Abdos, Cuisses”. L’activité a donc pour but de renforcer ces zones du corps. C’est un excellent cours de renforcement musculaire.

Vous aurez sûrement de bonnes courbatures pendant les jours qui suivent, mais c’est le signe qui indique que la séance a été efficace. Vous en aurez de moins en moins avec le temps.

Je vous rappel aussi qu’il ne faut pas négliger les muscles du haut du corps ; ce qui signifie qu’il faudra compléter cette séance, soit par d’autres cours, soit par un peu de musculation.

La Zumba

Zumba. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Devenue très populaire dans le monde entier, la Zumba est un moyen d’allier sport et divertissement. Les mouvements qu’on réalise permettent un entrainement musculaire et cardio-vasculaire productif tout en dansant. Il y a une variation dans l’intensité, ce qui est très bien.

Le côté festif a séduit de nombreuses personnes. Tout se fait sur fond de musiques latines dynamiques (sud américaines et espagnoles).

Les séances sont généralement plus longues que pour les autres cours (autour de 45 minutes à 1h, mais c’est variable).

On peut dépenser jusqu’à 500 Kcals en une heure, ce qui correspond a une bonne part de foie gras !

J’en connait qui vont être content en lisant ça…

Le Body Jam

Comme pour la Zumba, il s’agit de danser pour faire du sport, mais, cette fois, sur des musiques à la mode ! De plus, il y a des styles musicaux différents, et toujours sur un rythme entraînant !

On se croirait presque en boite, selon certains. Grâce à son esprit festif, le Boy Jam fait beaucoup d’adeptes.

Un cours de ce type dure environ 1 h (maximum), avec des périodes de récupération.

Le Body Sculpt : 

Body Sculpt. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Comme son nom l’indique, c’est une manière de sculpter son corps.

Ce cours collectif propose de combiner l’entraînement cardio-vasculaire et musculaire. On travail son souffle comme dans les autres cours, mais en mettant un peu plus l’accent sur le renforcement musculaire.

On utilise des accessoires comme des haltères et barres légères, ou encore des élastiques.

Là aussi, tout cela est rythmé par une musique.

Le Body Pump

Body barre. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Pour faire simple, c’est un peu comme du “body sculpt”, mais encore plus proche de la musculation. Le renforcement musculaire est ici au premier plan, même si la dépense énergétique est bien présente.

On y reproduit les mouvement de base de la musculation, comme les développés, curls et squats.

Idéal pour rester dans le cadre des cours collectifs tout en se musclant.

On voit aussi parfois le terme “Body barre” qui désigne à peu près la même chose.

Le Body combat

Body combat. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Le nom vous a probablement mis sur la voie : dans ce cours, on reprend les principaux mouvements de différents arts-martiaux comme le karaté ou le taekwondo, mais aussi de la boxe. L’enchaînement de ces différents mouvements de manière de plus en plus rapide permet une grande dépense énergétique, un bon travail du cœur et de nombreux autres muscles.

C’est un excellent moyen de se libérer du stress accumulé durant la journée et/ou la semaine et les techniques utilisées peuvent toujours servir en cas de problème…

On retrouve aussi des mouvements de musculation comme des pompes et des exercices d’abdominaux.

L’Ubound

Trampoline. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Le principe : se dépenser d’une façon différente. En face d’un coach, chacun dispose d’un mini trampoline et travail son endurance et ses muscles.

Outre l’originalité, l’intérêt réside dans l’absorption des chocs par le trampoline qui permet de ménager ses articulations.

Débutants et confirmés peuvent pratiquer l’Ubound.

Le stretching

Cela signifie “étirement”. Aller à un cours de stretching permet donc de s’étirer sous le regard expert du coach.

Beaucoup de personnes n’ignorent pas qu’il est très recommandé de s’étirer mais ne savent pas toujours comment faire. Aller au “stretch” vous permettra d’une part de voir les techniques à appliquer, et d’autre part d’être corrigé par un professionnel si vos mouvements sont imparfaits. Vous gagnerez en souplesse.

C’est aussi très relaxant. Même si ça peut être légèrement douloureux au début, cela procure progressivement un bien être général.

Attention, après un exercice musculaire intense, l’étirement ne doit pas être trop poussé. Un cours axé sur l’assouplissement dois être préférablement pratiqué à distance des séances de musculation.

Le Pilates

Pilates. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

C’est une méthode d’entrainement inventé par Joseph Pilates dont l’objectif est à la fois d’améliorer la posture du corps, de développer les muscles profonds, de gagner en souplesse et d’atteindre un mieux être général. C’est une discipline complète. On y travail aussi sa posture et sa respiration.

Le Pilates est quasi-centenaire, car son inventeur ouvrit son premier studio en 1923. La méthode était quelque peu tombée dans l’oubli pendant un temps, puis a connu un nouvel essor grâce notamment à des célébrités américaines qui l’on a nouveau rendue populaire.

On l’a confond parfois avec le yoga, car il y a des similitudes, mais il s’agit de deux choses différentes.

Vous pouvez retrouver des informations détaillées sur un site traitant de la santé, ici.

Le Spinning

Spinning. Cours collectifs. Mon Idéal forme, fitness, musculation

Les participants sont installés sur un vélo “spinning” qui est, en gros, un type de vélo d’appartement. Le coach est en face et il faut pédaler sur une musique motivante. Il y a naturellement une période d’échauffement. L’intensité est progressive et il faut faire de son mieux pour suivre le rythme.

Il n’est pas rare d’avoir un prof “déchaîné” transmettant beaucoup d’énergie aux sportifs qui lui font face.

C’est excellent pour l’endurance cardio-vasculaire et pour les muscles des cuisses.

Attention : Sachez vous écouter. Des personnes de conditions physiques très variées et d’âges très différents seront présents. Si vous n’êtes pas très endurant, n’essayez pas d’aller trop au delà de vos limites. Donnez vous à fond, sans en faire trop en vous comparant aux personnes plus entraînées que vous.

D’où viennent tous ces concepts ?

Il y a les grands classiques, comme le step et le L.I.A, par exemple, des cours plus récents, et d’autres qui sont à venir. Dans une optique d’innovation permanente, de nouveaux concepts voient régulièrement le jours. On cherche à améliorer l’efficacité des séances, mais aussi à attirer de nouveaux adhérents en augmentant l’attractivité des cours grâce à un côté ludique plus prononcé.

Un concept comme la Zumba, par exemple, aura permis de faire faire du sport à des personnes qui n’étaient pas très motivées au départ, mais qui, grâce à l’esprit festif de la discipline, se sont laissé séduire et sont devenus de vrais sportifs.

Aujourd’hui, les cours sont de véritables marques déposées par des entreprises, et il faut effectuer une formation pour devenir instructeur et avoir une licence.

Par exemple, la marque Zumba appartient à l’entreprise Zumba Fitness.

L’entreprise Les Mills est aussi très connue dans le milieu du fitness. Elle est spécialisée dans la création de cours et a crée de nombreux concepts. Elle possède 17 500 partenaires dans 100 pays (en 2019) !

Comment s’adapter aux cours ?

Body barre, cours. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Toute chose nouvelle demande un temps d’adaptation.

Les cours chorégraphiés vous demanderont un apprentissage pour maîtriser les pas et être coordonné. Les activités “cardios” demanderont de gagner en endurance. Les séances de renforcement musculaire vous donneront pas mal de courbatures au départ.

Tout cela est normal, et c’est le temps et la persévérance qui amélioreront vos capacités.

N’ayez aucun complexe au départ, observez et essayez.

Pourquoi y-a-t-il si peu d’hommes ?

Si vous avez déjà participé à un de ces cours, vous avez peut-être remarqué que très peu d’hommes sont présent. Il y a sûrement plusieurs explications. Sans doute une question de goût, mais cela ne signifie pas pour autant que cela n’est pas fait pour tous…

Je pense que la raison principale est qu’une bonne partie des hommes vont à la salle pour prendre de la masse musculaire et qu’il est vrai que la musculation avec des charges lourdes (qui ne sont pas utilisées en cours collectif) est beaucoup plus efficace pour atteindre cet objectif là.

Il semblerait également que les femmes aient plus de facilités pour les chorégraphies.

Quelques soit les raisons, n’ayez pas de complexe à y aller si vous êtes un homme.

Combien de cours peut-on faire ?

Cela dépend de vos autres activités. Les personnes qui font beaucoup de musculation ne devront pas faire trop de cours de type “renforcement” pour ne pas se sur-entraîner.

L’idéal et d’avoir un bon ratio entre les différents types d’entrainement, tout en laissant suffisamment de place à la récupération.

Le mot de la fin

Etant donné qu’il est difficile de faire une liste exhaustive, il est possible que vous rencontriez d’autres termes. Sachez cependant, qu’il y a souvent des variantes de certains cours qui portent un autre nom. Par exemple, au lieu de “spinning”, vous trouverez parfois RPM ou “Bike”. Cela vient en partie du fait que certains cours se ressemblent, mais n’ont pas été inventés par les même sociétés.

De plus, il y a parfois des nouveautés.

On constate qu’il y a globalement 5 types de cours :

  • Les cours aerobic “cardios” (Step, L.I.A, H.I.A…)
  • Les cours axés sur la danse (Zumba, Body Jam etc.)
  • Les séances “cardios” type combat (Body Combat, Body Karaté…)
  • Les cours de renforcement musculaire (FAC, Body Sculpt, Body Pump, etc.)
  • les cours de gym douce et relaxation (Pilates, Yoga, Stretching…)

Vous avez donc l’embarra du choix. N’hésitez donc pas en tester quelques uns pour voir ce qui vous convient le mieux.

Vous verrez si les activités de groupes sont faites pour vous ou si vous êtes plutôt fait pour les entraînements “solo”.

Pour votre santé, mangez au moins 50 fruits et légumes par jour.

50 fruits et légumes par jour. Mon Idéal forme, fitness, musculation. Orange.

En 2019, nous devrions conseiller la consommation quotidienne de 50 fruits et légumes !

Non, non, ce n’est pas une faute de frappe… J’ai volontairement choisi un titre provocateur pour vous parler de quelque chose de sidérant. Une chose incroyable, mais malheureusement bien vrai, si l’on en croit les différentes investigations émanant d’universités britanniques, canadiennes et américaines.

Les publications ont été résumées dans une étude nommée “Still no free lunch” (que vous pouvez retrouver ICI) qui révèle un fait dramatique : les aliments modernes sont de moins en moins nutritifs !

Le taux de vitamines, minéraux et oligo-éléments est beaucoup plus bas que dans les années 50. Quand on sait qu’en plus, on consommait plus de fruits et légumes à cette époque, on se rend compte de la pauvreté de la consommation de nutriments actuelle… Donc, en résumé : aujourd’hui, ces aliments sont moins nourrissants, mais en plus, on en consomme moins !

Le constat

Le plus inquiétant est les chiffres que l’on découvre…

Certains aliments étudiés sont deux fois moins nourrissants ! Et, ça, c’est dans le meilleur des cas… Certains sont 25 fois moins riches, d’autres, 100 fois !

Nous pourrions presque croire à un canular, tant les chiffres sont énormes, mais le constat est pourtant là.

On apprend, par exemple, qu’il faut 21 oranges pour obtenir autant de vitamine A qu’une seule orange du milieu du XX ème siècle, ou encore, qu’une pomme d’aujourd’hui contient 100 fois moins de vitamine C qu’à l’époque…

On comprend donc l’ampleur de la catastrophe.

Vitamine C. Fruits et légumes. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Les causes du désastre

La surproductions induit mécaniquement un “épuisement” des sols, qui deviennent de plus en plus pauvres. En plus de cela, on cueille les fruits extrêmement tôt. Or, je rappelle qu’un fruit est fait pour mûrir sur son arbre ! Je vois régulièrement des étales de bananes complètement vertes ! Pour ce qui est des produits non-bios, on rajoutera l’effet délétère des traitements.

Comment on fait

Pour faire face au problème, la meilleure chose à faire est de manger des fruits et légumes en grande quantité, et de privilégier les produits bios (ceux-ci sont aussi concernés par le problème, mais, au moins, le facteur “pesticide” est éliminé).

Puisque je ne pourrais vous conseiller sérieusement de manger 100 oranges par jours, (votre système digestif en prendrait un coup), il peut être utile de faire de temps en temps des cures de compléments alimentaires de type “multi-vitamines” et magnésium.

Bienvenue au XXI ème siècle…

 

Dois-je faire du sport si j’ai un travail physique ?

Bûcheron musclé. Mon Idéal forme, fitness, musculation. Sport, travail physique.

Si on passe toute une journée à empiler des parpaings, à déménager des meubles ou à fendre du bois, on n’a pas forcément envie d’en remettre une couche en ajoutant une séance de sport… Est-il donc nécessaire de s’entraîner sportivement quand on a déjà un travail que l’on peut considérer comme sportif ?

Personnellement, je dirais : “ça dépend des cas.”

L’activité physique journalière

En ce qui concerne la santé, vous savez peut-être qui faut avoir une activité quotidienne suffisante. Idéalement, cela correspond à 10 000 pas par jour, ou l’équivalent. Le sport, dans le sens activité supplémentaire avec un entraînement structuré, n’est donc pas une nécessité en matière de santé quand on est déjà actif toute la journée.

Quand vous avez un travail de ce type, vous ne faites donc pas partie des sédentaires, et le fait d’avoir un sport à côté n’est, par conséquent, pas un impératif de santé.

Le développement des capacités physiques

Cependant, vous devrez pratiquer un sport spécifique si vous avez des objectifs précis en matière de développement de vos capacités athlétiques.

Bien sûr, un métier physique améliore ces capacités ; mais on ne deviendra jamais musclé autant que celui qui fait de la musculation, on ne deviendra jamais aussi endurant que celui qui fait de la course à pied ou du vélo, et on ne deviendra jamais aussi rapide que celui qui fait de l’athlétisme.

Il n’est pas exceptionnel de voir des déménageurs maigres, malgré leur ancienneté. Si d’autres sont très musclés, c’est souvent, soit qu’ils le sont naturellement (et donc, qu’ils se sont lancé dans leur métier du fait de leurs prédispositions), soient qu’ils font de la musculation.

Sans vouloir caricaturer, ce n’est pas le fait d’être bûcheron qui vous fera avoir un corps de culturiste. Si on a un corps fin, on peut fendre du bois des milliers de fois, on ne va pas avoir 45 cms de tour de bras…

Un sport réalisé avec un objectif précis est donc bénéfique car il va potentialiser l’amélioration des qualités physiques que l’on souhaite développer.

Donc…

La conclusion tient en une phrase : “il n’est pas nécessaire de faire du sport si l’on a un travail physique, sauf si l’on veut développer des qualités physiques précises”.

A vous de voir…

Ouvrier musclé. Mon Idéal forme, fitness, musculation. Sport, travail physique

Dois-je perdre du poids ?

Perdre du poids n’est, bien entendu, pas toujours une nécessité. La question qui se pose et à laquelle je vais vous aider à répondre, est donc : en avez-vous besoin ? 

Pour le savoir, vous devez vous-même répondre à deux questions : 

1. Suis-je en surpoids ?

Gros ventre. Mon Idéal forme, fitness, musculation

Si vous êtes en véritable situation d’obésité, la perte de poids ne sera pas un luxe. Il s’agit d’un véritable problème de santé. Bien loin des considérations physiques, ce sera ici une nécessité.  C’est avant tout votre médecin qui fera le point et qui vous dira si vous avez besoin d’un régime ou non. 
Vous pouvez cependant avoir une indication sur votre situation grâce aux éléments suivants:

L’IMC

Il s’agit de l’Indice de Masse corporelle qui permet de donner une idée de sa corpulence. Ce calcul a été inventé par le scientifique belge Adolphe Quetelet. Cet indice est reconnu par la célèbre Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui considère l’IMC comme une référence dans l’évaluation des risques liés au surpoids.

Il se calcule facilement en divisant son poids en kgs par sa taille (en mètre) au carré.

IMC méthode de calcul. Mon Idéal forme, fitness, musculation
Perdre du poids

Pour ceux qui ne font pas de math, la taille au carrée est la taille multipliée par elle-même. Par exemple, si je pèse 80 kgs et que je mesure 1m80, cela fera :

80/(1,80×1,80) = 24,69

Une fois le calcul effectué, nous utilisons comme indicateur le chiffre que nous avons trouvé en fonction du barème officiel suivant :

IMCInterprétation
- de 16.5Dénutrition
de 16.5 à 18.5Maigreur
De 18.5 à 25Normal
De 25 à 30Surpoids
De 30 à 35 Obésité modérée
De 35 à 40Obésité sévère
+ de 40Obésité morbide

Les réserves à propos de l’IMC

IMC. Perdre du poids. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

Cet indice servant de référence à l’OMS, il est très utile de le connaitre. Cependant, je me permet d’apporter une petite précision qui me paraît fort utile :

L’interprétation peut, parfois, être biaisée. C’est justement le cas pour les pratiquant de musculation.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le poids d’une personne correspond, notamment, à notre masse hydrique, osseuse, musculaire et graisseuse. Cela signifie que la graisse ne représente qu’une partie du poids total.

Si l’on ajoute à cela le fait que le muscle pèse, à quantité égale, plus que la graisse, on comprend qu’une personne musclée verra son poids augmenter même si elle n’est pas en surcharge adipeuse. Un homme de 85 kgs pour 1m75 sera, selon ce barème, ,en surpoids, alors que; s’il a une importante masse musculaire, il n’a pas besoin de perdre de poids. C’est pour cela qui faut bien savoir que l’IMC est bien, comme son nom l’indique, un Indice de Masse Corporelle ; il n’est pas une référence absolue et doit être complété par d’autres observations. Le tableau semble ignorer les pratiquant de musculation.

La balance impédancemètre

Balance impédancemètre. Perdre du poids. Mon Idéal forme, fitness, musculation.

C’est une balance qui, en plus d’indiquer le poids, propose de donner un pourcentage des différentes masses (musculaire, osseuse, hydrique) par rapport au poids total. Ce sont donc des données très précieuses qui vont compléter l’IMC.

C’est donc formidable : nous allons tout savoir, vous dîtes-vous peut-être… Malheureusement, ces balances manquent encore beaucoup de précision ; je vous le dis par expérience. Cela dit, c’est tout de même un indicateur de plus.

C’est par un mini courant électrique que ce système fonctionne. Le courant imperceptible est envoyé dans l’organisme, puis une information est communiquée à la machine d’après le principe de conductivité des tissus.

Le tour de taille

Tour de taille. Mon Idéal forme fitness musculation. Perdre du poids

La mesure du tour de taille est un grand classique, et c’est normal. Il donne une idée beaucoup plus précise du taux de masse grasse, et de nombreuses études scientifiques ont démontré un lien direct entre un tour de taille trop élevé, et différents problèmes de santé.

Voici le tableau indicatif des normes :

 Tour de taille "normal"SurpoidsObésité
Femmes- de 80 cmsde 80 à 88 cms+ de 88 cms
Hommes- de 94 cmsEntre 94 et 102 cmsPlus de 102 cms

Notez bien que l’interprétation varie en fonction des sexes. Cela vient du fait que le stockage des graisses n’est pas réparti de la même manière chez les femmes et chez les hommes.

La pince à pli cutané

C’est certainement la méthode la plus efficace. On utilise une pince spéciale qui va nous permettre de mesurer l’épaisseur entre le muscle et la peau. On prend entre 3 et 5 points de mesure (biceps, triceps, ventre, cuisse etc.) et interprétation des mesures nous permet d’avoir une idée précise de sa masse grasse !
J’écrirai le protocole exacte dans un article dédié à ce moyen de mesure et qui s’intitulera “Comment calculer précisément son taux de graisse”.

A présent, vous avez les moyens de savoir si vous êtes en surpoids ou non. Et, comme je le disais en introduction, si c’est votre cas, la réponse à la question qu’on se pose aujourd’hui est plutôt : Oui, vous devez perdre du poids, car il s’agit ici d’une question de santé.

2. En ai-je besoin pour me sentir mieux ?

La seconde question que vous devez vous poser est celle-ci : Ai-je besoin d’être plus mince pour me sentir mieux. Car il est possible que la perte de poids ne soit pas pour vous une nécessité de santé, mais qu’elle le soit pour votre bien-être. Si vous pensez qu’être plus svelte vous aidera à vous sentir mieux dans votre corps, allez-y : perdez les quelques kilos que vous souhaitez. Vous devez donc faire votre introspection pour trouver la réponse qui est en vous.

Si, en revanche, vous vous sentez très bien comme vous êtes, ne vous sentez pas obligé de perdre du poids pour les autres. Etre rond n’est pas une tare.

N’allez pas vers un excès, bien-sûr, ne tombez jamais en dessous de 18,5 d’IMC (grand minimum).

Il est aussi possible que, dans votre cas, une fonte adipeuse soit à la fois bonne pour votre santé, mais aussi pour votre bien être général et votre estime de vous-même.

Servez-vous donc des éléments que je vous ai donné, faites vos calculs et vous saurez ce que vous devez faire ou non.

Bonne année 2019 !

Bonne année 2019 ! Mon Idéal forme, fitness, musculation

Après vous avoir annoncé que cette nouvelle année serait celle de votre réussite, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2019 ! Que tous vos rêves se réalisent dans tous les domaines.

Sur le plan sportif, je vous souhaite d’atteindre tous vos objectifs. Pour cela, il vous faudra avoir pris de bonnes résolutions, et surtout, les appliquer concrètement dans votre vie. Si vous ne vous trouvez pas d’excuse, vous y arriverez ; d’autant plus que je serai là toute l’année pour vous aider.

Mon objectif est de vous apporter des informations claires et précises à portée de main pour vous faire gagner du temps en vous donnant les méthodes efficaces.

Le but étant d’avoir le meilleur rapport efforts/résultats.

Rendez-vous donc régulièrement sur le site qui a déjà accumulé beaucoup de contenu en 2018 et qui est en pleine évolution. Je vous laisserai découvrir les nouveautés au fur et à mesure…

Que 2019 voit naître votre corps d’athlète !