• yan.rolin@mon-ideal.com

Archive mensuelle septembre 2017

Comment choisir sa salle de sport ?

Dans mon dernier article (que vous pouvez retrouver ici) , je vous aidais à faire votre choix entre l’entrainement chez soi ou en salle de sport.

Pour celles et ceux qui choisissent de s’inscrire dans une salle, voici les points qu’il convient d’observer afin de faire le bon choix.

Le Prix

Demandez vous d’abord quel budget vous allez pouvoir consacrer à votre club de sport. Il existe en effet de nombreux tarifs différents ; l’idéal étant de trouver une structure ayant un bon rapport qualité-prix.

Dans la plupart des cas, vous allez devoir payer un abonnement tous les mois, ainsi qu’un droit d’entrée payable le premier mois.

Le qualité du matériel

Si vous allez à la salle, c’est pour bénéficier d’un matériel que vous n’avez pas chez vous. Autant choisir alors un club possédant le meilleur “matos” possible.

Regardez d’abord s’il y a bien à la fois des machines de “cardio-training”, et de musculation ; regardez ensuite si vous pouvez travailler tous les groupes musculaires.

Veuillez bien à ce qu’il y ait plusieurs exemplaires de chaque machine. S’il n’y a que deux bancs de développé couché, vous allez devoir attendre très longtemps le Lundi soir pour commencer votre séance de pectoraux… Ensuite, faites attention à ce qu’il y ait à la fois des machines et des poids libres.

Les bonnes salles classent en général leur matériel : vous avez d’un côté les machines de cardio, de l’autres, les machines de musculation classées par groupes musculaires, puis les bancs, barres, et poids libres, et enfin, les éventuelles zones “crossfit” ou abdos.

Si vous jugez qu’avec ce matériel, même un pro pourrait s’entrainer, c’est que vous êtes au bon endroit !

Bien sûr, vous ne pourrez faire cela que si vous connaissez déjà plutôt bien la musculation ; si vous débutez je vous conseil de vous renseigner via le bouche à oreille, et surtout de faire une séance d’essai. La plupart des salles en propose une. Si celle que vous êtes allé voir n’en propose pas, allez voir ailleurs.

Les coachs

Essayez de voir si les coachs sont disponibles, assez nombreux, et à l’écoute. Malheureusement, beaucoup de clubs proposent d’avantage de la location de matériel qu’un réel suivie dans l’espace musculation. Choisissez l’endroit où vous pourrez poser des questions aux coachs même sur le plateau musculation.

Les cours collectifs

Ca rejoint les paragraphes précédents, faites une séance d’essai et voyez si les professeurs vous sont sympathiques et vous motivent.

Regardez quels sont les cours proposés, s’il y a ceux qui vous conviennent et si les horaires ne vous posent pas de problèmes.

Vous pourrez découvrir de nombreuses activités et voir lesquelles vous préférez.

Les activités annexes

Y’a t-il des activités supplémentaires ? (Sauna, piscines etc.) ? Cela peut être un plus.

Convivialité

Vous devez avoir une bonne première impression et vous sentir bien en arrivant. C’est un lieu de sport, mais aussi de loisir. Si l’ambiance ne vous convient pas, vous ne serez pas dans de bonnes dispositions pour faire vos séances.

Surpeuplée ?

Si vous avez la possibilité de vous entrainer le matin ou l’après-midi, c’est très bien ! Si, en revanche, vous vous entrainez à des heures de grande affluence, assurez-vous que votre salle ne soit pas complètement surpeuplée. Cela peut nuire à vos temps de repos si vous devez attendre un quart d’heure à chaque fois que vous voulez changer de machine.

C’est notamment le problème des salles à bas prix. Souvent, elles sont assez petites et sont en plus très fréquentées. Cela ne fait pas très bon ménage.

La distance

Choisissez un lieu d’entrainement que ne soit pas trop éloigné de là où vous habitez et/ou travaillez. Car un entrainement peut être très chronophage. Il y a le temps de préparer votre sac, le temps de votre entrainement, de la douche, du repas qui suit votre entrainement… Donc si vous y ajoutez une heure de route aller-retour, cela peut poser problème…

Les horaires

Les heures d’ouvertures me conviennent-elles ? Vais-je pouvoir m’entrainer avant ou après ma journée de travail ? Voilà une autre question à se poser.

Le quartier et le parking

Il convient également de s’interroger sur le quartier et le parking. Est-ce un quartier calme ?

Y’a t-il un parking suffisamment grand ? Est-ce que je ne vais pas être obligé de me garer à 3 kms ? Puis-je garer ma Porsche sans qu’on me là raye ?

En conclusion

Votre salle de “gym” est un endroit dans lequel vous allez passer du temps. n’hésitez donc pas à en visiter plusieurs et à vous inscrire dans celle ou vous serez dans les meilleures conditions pour pratiquer votre sport et rester motivé.

Pour plus d’informations et tout savoir pour débuter la musculation, vous pouvez retrouver mon ebook gratuit “Comment j’ai perdu 30kgs après une prise de masse (presque) râtée, ainsi que mes ouvrages et services sur mon profil 5euros.com

Retrouvez-y :

Le Guide de démarrage pour débutant en musculation 

Le service “Je vous aide à mincir”

S’entrainer à la maison ou à la salle ?

 

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, nous abordons une question qui vient à l’esprit de la plupart des personnes désirant se lancer dans la musculation :

“Dois-je m’entrainer dans une salle de sport, ou bien chez moi ?”

Je vous donne donc quelques indications afin de vous aider à faire votre choix.

S’entrainer en salle de sport

S’entrainer dans un club semble être la chose la plus logique lorsque l’on souhaite pratiquer sérieusement la musculation.

Pourtant, comme pour tout, cela présente à la fois des avantages et des inconvénients :

Les +

  1. L’avantage principal est bien entendu le matériel à votre disposition. Dans un club de qualité comme on en trouve de plus en plus, vous aurez accès à de nombreuses machines de musculation, de cardio, ainsi qu’à une large panoplie de poids et haltères, mais aussi de barres, de bancs, etc. Tout cela est plutôt difficile à avoir chez soi, que ce soit les machines perfectionnées qui coûtent très chères (souvent plusieurs milliers d’euros par machine), ou même l’espace disponible qui est plutôt compliqué à avoir dans sa maison.
  2. Dans une salle, vous aurez également des coachs. Certes, dans les établissements avec une forte clientèle, ils ne seront pas toujours aussi disponibles que vous le souhaiteriez, mais vous pourrez toutefois bénéficier de quelques conseils précieux.
  3. Si vous vous placez sous une charge lourde, vous trouverez facilement des personnes pour assurer votre sécurité. Que ce soit les coachs, ou les autres adhérents.
  4. Le fait d’aller à la salle va participer à votre motivation. En préparant votre sac de sport, en prenant votre voiture ou en allant à pied au club, vous vous mettez en condition. Parfois, on a pas envie d’aller s’entrainer, et le fait de faire ce “rituel” nous motive. Ensuite, vous arrivez, et vous voyez tous les adhérents en plein entrainement. Ca y est : vous avez la pêche !
  5. Si vous aimez les cours collectifs, la plupart des salles de sport en propose. Vous êtes alors guidé et vous apprenez des choses que vous ne pouvez pas deviner chez vous.
  6. Il y a également une dimension sociale. Même si nous sommes là pour nous entrainer (parfois avec des écouteurs sur les oreilles), rien ne nous empêche de parler à la fin de sa séance et de rencontrer des personnes attachantes.
  7. Parfois, il y a également des services annexes. Par exemple, un sauna, une piscine, ou encore d’autres choses suivant le clubs.

Les –

  1. A moins que vous ayez la chance d’habiter juste à côté d’une bonne salle de sport, vous aurez à faire le déplacement. Cela peut être un inconvénient si elle est éloignée de votre domicile ou que vous avez des contraintes de temps.
  2. En tant qu’adhérent du club, vous serez également soumis à des contraintes horaires. Une fois le club fermé, il n’est plus possible de s’entrainer. Toutefois, certaines salles ont des plages horaires assez larges.
  3. Ces lieux sont souvent très fréquentés. Suivant l’heure à laquelle vous serez présent sur les lieux, il se peut que vous ayez à attendre pour utiliser une machine. Cela peut avoir des conséquences sur vos temps de repos entre vos séries. N’hésitez donc pas à demander à “tourner” avec l’autre utilisateur. S’ils sont déjà 2 sur la machine : pas de chance !
  4. Ce n’est pas gratuit, et pour obtenir votre carte d’adhérent, il vous faudra payer tous les mois, et, généralement, le premier mois, vous devrez ajouter le prix du “droit d’entrée” (souvent autour de 80€, voir plus).
  5. Les clubs étant de véritables entreprises, ils n’hésitent pas à utiliser des prix très dissuasifs sur les engagements à courte durée. Afin de ne pas vous faire avoir et de payer un prix correct, vous êtes quasiment obligé de vous engager sur 6 mois voir 1 an. Attention donc à bien choisir votre salle de sport et à effectuer une séance d’essai. Evitez les salles qui n’en propose pas.
  6. Attention aux clubs qui reconduisent votre engagement sans vous demander votre avis.
  7. Tel un supermarché, très souvent, 20 minutes avant la fermeture, on éteint déjà la moitié des lumières, on coupe la musique, et on vous fait bien comprendre qu’il va falloir rapidement quitter les lieux. Donc, si votre salle ferme à 21h00, faites comme si elle fermait à 20h40.

S’entrainer chez soi

Les +

  1. En vous entrainant à domicile, vous pourrez pratiquer la musculation quelque soit l’endroit où vous habitez. Si vous êtes éloignés des grandes villes et qu’il n’y a pas de salle de sport à moins d’une heure de route, le fait de vous entrainer chez vous vous épargnera de nombreux kilomètres.
  2. Vous n’aurez pas d’abonnement ni de droit d’entrée à payer (et économiserez aussi l’essence nécessaire au trajet). Toutefois, il ne faut pas confondre entrainement chez soi et entrainement sans matériel. Si vous investissez dans du matériel, vous devrez toucher à votre porte-monnaie. Cependant, sur le long terme, vous économisez car une fois que votre équipement vous appartient, vous n’avez plus rien à louer.
  3. Pas d’horaire à respecter. Vous vous entrainez quand vous voulez.
  4. Vous gagnez du temps. Pas besoin de passer 30 minutes aller et 30 minutes retour à chaque fois. Vous êtes déjà sur place.
  5. Vous n’avez pas besoin d’attendre pour pouvoir utiliser une machine et vous n’entravez pas le bon tempo de vos temps de repos entre les séries.
  6. Vous êtes immédiatement sur place pour vous préparer un bon repas post-séance.
  7. Vous pouvez vous entrainer sérieusement tout en bénéficiant du confort de votre domicile. Vous pouvez même regarder votre série télévisée préférée tout en vous entrainant, ou mettre la musique qui vous convient.

Les –

  1. Si vous n’avez pas beaucoup de matériel chez vous et que vous vous entrainez au poids de corps vous serez rapidement limité dans votre progression.
  2. En revanche, si vous achetez du matériel, vous dépenserez pas mal d’argent. Cependant, vous l’amortirez au fil du temps, si vous vous entrainez à long terme.
  3. Vous devrez avoir suffisamment d’espace.  Car sinon, vous allez être rapidement encombré entre vos meubles et votre matériel.
  4. Le confort de votre logement peut avoir un effet pervers : il est possible, en effet, que vous vous entrainiez trop nonchalamment et que vous soyez moins motivé.
  5. Vous ne rencontrerez pas de nouvelles personnes, à moins que quelqu’un viennent frapper à la porte…
  6. Et justement, il est possible d’être déranger à tout moment lorsque il est l’heure de la sortie des bureaux et que vous êtes chez vous.
  7. Vous n’aurez (en principe) pas de gros musclé pour vous assurer lorsque vous ferez votre développé couché ou votre squat.

Conclusion

Nous l’avons vu, il y a des avantages et des inconvénients à s’entrainer dans ces deux types de lieux.

Vous n’avez plus qu’à relire les “+” et les “-” et peser le pour et le contre.

N’oubliez pas cependant que pour bien progresser, il faudra tôt ou tard disposer d’un minimum de matériel. C’est pourquoi, si vous faites des “entrainements maison” au poids de corps, il faudra songer après quelque mois, soit à aller dans un club de “gym”, soit à vous procurer du matériel s’il vous est  possible d’en avoir chez vous.

Voilà : vous avez maintenant tout ce qu’il faut pour faire votre choix !

.

Curls aux haltères

 

Il existe plusieurs variantes des curls biceps, mais je ferai des articles différents.

Aujourd’hui, on s’intéresse aux biceps curls en rotation.

Exécution de l’exercice

Debout, avec un haltère, main en prise neutre, le bras tendu, fléchir l’avant bras en effectuant une rotation de sorte à être en supination à la fin du mouvement. Expirez pendant la flexion de l’avant-bras, puis inspirez en revenant à la position de départ.

 

Muscles travaillés

Il s’agit d’un exercice pour les biceps faisant également travailler le brachial et le brachio radial, mais de manière plus secondaire.

Le principale avantage de cet exercice est qu’il permet un travail très complet des biceps, car les deux principales fonctions de ce muscle sont utilisés durant le mouvement.

En effet, le biceps est à la fois fléchisseur de l’avant bras et supinateur de la main (en plus de permettre la stabilisation de l’épaule et le relever le bras).

Ainsi, l’hors des curls rotation, le biceps va à la fois fléchir l’avant bras et porter la main en supination.

L’exercice est alors tout à fait recommandé lorsque l’on souhaite axer le travail sur les biceps.